S01E01 : Pour les sérivores

Pourquoi je n’ai pas trop accroché à The Originals ?

Si vous avez regardé et aimé The Vampire Diaries, vous avez forcément entendu parler du spin off de la série : The Originals. Cette série est, ou plutôt était puisqu’elle vient de tirer sa révérence, basée sur la famille Mikaelson. Les vampires originels qui apparaissent dans la saison 2 de The Vampire Diaries et mènent la vie dure à nos héros.

Le synopsis semblait prometteur : en apprendre davantage sur cette famille assez énigmatique. Histoire, retournements de situation, caractères des protagonistes, on allait enfin savoir pourquoi Klaus était un tel psychopathe. Le tout sur fond de l’ambiance bien particulière de la Nouvelle Orléans. Captivant !

J’ai très vite adoré le personnage de Klaus. Son rôle, son côté “légèrement” méchant et  relativement égocentrique. Il était une vraie bouffée d’air face aux histoires de cœurs souvent un peu mièvres de The Vampire Diaries. Voilà un méchant que j’adorai ! Et cette tension sexuelle permanente du non couple Klaroline le rendait également très intéressant de mon point de vue. Bref, bien que j’ai été triste de le voir quitter The Vampire Diaries, j’étais très (trop ?) enthousiaste à l’idée de le retrouver maître de sa propre série.

Mais voilà, comme vous pouvez vous en douter à la lecture du titre de cet article, l’alchimie n’a pas pris. Bien que j’adorai le personnage de Klaus, Hayley ou encore Camille, j’en ai rapidement eu marre des redondances scénaristiques et des histoires tirées par les cheveux. J’ai donc lamentablement abandonné la série après 2 saisons, regardant quelques épisodes éparses.

 

Résumé de The Originals :

Le vampire originel Klaus fait son retour au Vieux Carré, un quartier français de la Nouvelle Orléans. Dans cette ville qu’il a aidé à construire quelques siècles plus tôt, il y retrouve son ancien protégé, le diabolique et charismatique Marcel. Dans l’espoir d’aider son jeune frère à trouver la rédemption, Elijah est contraint de s’allier avec des ennemis de Marcel…

 

the originals saison 2

 

Trop de “Je t’aime non plus non”

Il fallait s’y attendre, déjà dans The Vampire Diaries, les membres de la famille Mikaelson étaient de grands habitués du “je t’aime, moi non plus”. Je dirais même plus qu’ils en avaient inventé les règles. Ils s’aimaient, s’entre-aidaient puis se déchiraient, et ainsi de suite. En même temps, nous ne pouvons que les comprendre, leur famille est quelque peu dysfonctionnelle et ils cohabitent depuis plus de 1 000 ans. C’est tout de même long.

Évidemment, en passant à une série qui leur est entièrement dédiée, on se doutait bien qu’ils n’allaient pas en rester là. Mais cette toxicité est devenue redondante, rendant impossible tout étonnement face à une énième trahison d’un membre de la famille. Beaucoup trop redondante.

Cette série nous a permis de faire la connaissance de nouveaux personnages, dont celui de Marcel. On comprend vite le potentiel scénaristique du personnage et ce qu’il peut apporter à l’intrigue. Mais voilà, il s’avère être le maître du “je t’aime moi non plus”. Comme si nous n’en avions pas déjà assez avec toute la famille Mikaelson… Au bout d’un moment, non, très rapidement en fait : ça nous ennuie. Cette relation toxique qu’il a avec Klaus et qui aurait pu être très intéressante tourne rapidement en rond.

Non loin d’en rester là, la relation qu’il entretient avec le personnage de Rebecca est, malheureusement, du même ordre. Alors oui, au début, une relation à la Carmen peut sembler intéressante et très sympa. Du moins scénaristiquement. Mais là, c’est juste trop. Attention spoiler : c’est comme ça jusqu’aux dernières minutes de la série…

 

the originals serie

 

Un scénario qui va parfois beaucoup trop loin

On l’a bien vu avec The Vampire Diaries, Julie Plec adore faire revivre les morts. Même si parfois, il faut l’avouer, c’est tiré par les cheveux. En revanche, ce n’est pas une fan des happy end. Elle préfère de loin tuer nos personnages quand ils sont un chouïa trop heureux ou qu’ils en savent trop. RIP Jenna, Joe, Enzo, Stefan… Dans The Originals, c’est un peu la même chose. La showrunneuse va partir beaucoup trop loin pour faire revenir des morts. Hum, on en parle de Kôl ? Le petit est mort et revenu à la vie dans les deux séries. A chaque fois par des moyens plus que douteux. Il en a eu de la chance ce petit ! Je veux bien croire qu’il s’agisse d’une série fantasy où le sujet même de la série est inexistant. Pour autant, il faut rester cohérent, logique. Et parfois ce n’est pas le cas.

Dans The Vampire Diaries, je m’accommode de ce détail. Dans The Originals, c’est trop.

 

the originals serie vampire diaries

 

Une mise en avant des autres races

Avec The Vampire Diaries, on était très autocentrés sur une seule petite ville et, niveau histoire des espèces, c’était assez réduit. Avec The Originals, on suit l’histoire d’une famille ayant littéralement traversé des âges, ayant voyagé. On en apprend donc naturellement davantage sur les vampires mais pas seulement. L’histoire et la méthode de fonctionner des sorcières nous est dévoilée. C’est aussi le cas pour les loups garous. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé comment la sorcellerie était abordée dans la série.

the originals saison 5

Bref, si je ne dirai pas que j’ai adoré cette série, je ne la rejette pas totalement non plus. L’univers était très plaisant et certains personnages très intéressants. Je pense seulement que le scénario m’a lassée, déçue. Je ne pense d’ailleurs pas avoir été la seule puisque la série vient de s’achever avec 5 saisons dont 13 épisodes au compteur de la dernière.

J’ai été très déçue des derniers épisodes. Bien que je n’ai regardé que les épisodes 1, 12 et 13 de la saison 5 mais je n’ai pas eu trop de mal à comprendre (ce qui peut être inquiétant en y repensant). Pourquoi n’ai-je regardé que ces épisodes ? Déjà parce que j’aime savoir comment une série se termine, même si je ne l’ai pas regardée en totalité. Et ensuite, parce que j’adore le personnage de Caroline, sa relation avec Klaus et que je ne pouvais pas ne pas regarder les épisodes où elle apparaissait.

En réalité, ces derniers épisodes ont été à l’image de la série : décevants. Je ressentais une certaine excitation à l’idée de les regarder. Excitation qui s’est soldée par une déception.

4 Commentaires

  1. The Originals est personnellement ma série préférée, devançant The Vampire Diaries. Je ne sais pas pourquoi, mais j’adore l’univers que Julie Plec a su créer. Ce sont les deux seules séries que j’ai réussies à finir sans me lasser. Pour autant, je suis d’accord avec ce que tu dis : je pense que c’est ça qui m’empêche de regarder une deuxième fois entièrement la série, les intrigues et les querelles (Marcel vs Klaus, un coup ennemis/amis, ça va deux minutes). Mais bon, j’en garde pour autant un merveilleux souvenir !
    Je vais tout de même tenter Legacies, sans m’attendre à quelque chose au niveau, à trop tirer sur la corde…

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toutes les remarques que tu fais à cette série ! Et comme toi j’ai regardé les deux premières saisons avant de regarder des épisodes par-ci par-là. J’ai quand même regarder la dernière saison entièrement car malgré tout c’était des personnages que j’aimais et je voulais leur dire au revoir correctement. Elle se laissait regarder (heureusement qu’elle ne faisait que 13 épisodes quand même …). Je suis toujours aussi fan d’Elijah et de Klaus et Rebecca est toujours insupportable >< J'ai plutôt bien apprécié Hope même si certaines choses m'ont gêné dans son personnage et sa manière de jouer.
    J'ai trouvé la fin de la série très prévisible dont je ne suis pas surprise que tu sois déçue.
    En tout cas, je suis contente que la série soit finie, je ne pense pas que je me lancerai dans Legacies ^^
    Merci pour cet article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *