Posted in S01E01 : Pour les sérivores

J’ai enfin découvert Sherlock !

J’ai enfin découvert Sherlock ! Posted on 18 avril 2018Leave a comment

Sherlock, on m’en parlait depuis un bon bout de temps déjà. Pourtant, je n’avais jamais sauté le pas. Malgré moi je savais que c’était une erreur qu’il fallait que je répare. Et c’est chose due. Au début du mois d’avril (donc il n’y a pas si longtemps), j’ai ENFIN regardé Sherlock. Et vous savez quoi ? J’ai vraiment adoré. Que ce soit en terme de réalisation, de jeu d’acteur, de jeu des couleurs, le ton de la série… Tout est impeccable, à part éventuellement un petit bémol sur le générique. Mais rien de bien méchant.

Bref, si ce n’est pas déjà fait, je vais vous dire en quelques mots pourquoi vous devez absolument regarder cette série british sans plus attendre.

Résumé : Les aventures de Sherlock Holmes et de son acolyte de toujours, le docteur Watson, sont transposées au XXIème siècle…

L’univers tout simplement

Ce n’est pas une surprise, j’aime beaucoup les séries british. Et soyons clair, cette ré-interprétation de l’œuvre d’Arthur Conan Doyle n’en manque pas. Bien évidemment, la série reste dans un univers pré-construit mais arrive à se le réapproprier. A le réinventer sous un air totalement nouveau. Je ne suis peut être pas très objective car c’est un univers que j’aime beaucoup. Contrairement à beaucoup de personnes que je connais, j’ai beaucoup aimé le film de Guy Ritchie avec Robert Downey Junior et Jude Law. Si vous non plus vous n’aimez pas ce film, ne fuyez pas ! Promis, vous pouvez aimer la série. Elle a un charme fou. Bien à l’opposé de d’Elementary qui, selon moi, a bien du mal à réinventer Sherlock malgré un Watson féminin. Bref, revenons à notre Sherlock. Il conserve un côté déjanté à l’anglaise, un profil toujours aussi fou de Sherlock et un côté légèrement angoissant. Aucun épisode ne se ressemble, ce qui est très agréable. Il n’est pas (ou peu) possible de s’ennuyer. Plutôt cool quand on regarde une série n’est-ce pas ?

sherlock saison 2 netflix

Le talent des acteurs de Sherlock et leurs personnages

Les acteurs, on ne les présentent plus. Il s’agit de Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Mais siiii, faites un effort, je suis sûre que vous voyez très bien de qui il s’agit. Ce duo est détonnant. Ayant vu le Hobbit avant de voir la série, je ne peux m’empêcher de revoir ces deux là sous forme de hobbit et de dragon. Mais rassurez-vous, si vous êtes comme moi, vous verrez que la magie opère tout de même et que la relation des deux hommes dans la série est vraiment très puissante. Parfois drôle, parfois énervante, souvent touchante. Les acteurs interprètent leur rôle respectif à la perfection. Je sais, tout semble bien trop idyllique dans mon article mais j’ai vraiment, adoré cette série. Je l’ai dévorée.

La complicité entre Sherlock et son Watson n’est pas la seule qu’il est important de souligner. Pour ma part, une autre relation m’a fortement marquée. Celle de Sherlock et Mycroft (laissons de côté ce prénom je vous prie). Le moins que l’on puisse dire c’est que leur relation est très particulière. Vous me direz, les personnages en eux-même sont particuliers et étranges, leur relation ne pouvait pas être des plus basique. Ou simple ? Je m’égare.

Un dernier personnage m’a fortement marquée et je peux vous révéler son identité sans spoiler ceux qui ne connaissent pas l’univers Sherlock. Il s’agit de Miss Hudson. Son personnage est des plus attachant. Et parfois crispant il faut l’avouer.

Sherlock saison 1

Une réalisation aux petits oignons

Une fois que l’on a évoqué le jeu des acteurs, les personnages et l’univers, on pourrait croire que tout a été dit. Et bien non. Ici, un autre élément est primordial : la réalisation. Le jeu qui est réalisé sur les couleurs, les plans particulièrement soignés, les mots qui flottent… Oui, j’ai bien écris : les mots qui flottent. Croyez-moi, ce petit détail a son importance. Autant d’aspects qui sont essentiels à la bonne lecture de cette série.

Pour les plus aguerris, vous reconnaitrez peut-être à un moment, un air qui vous évoquera le film de Guy Ritchie et la musique composée par Hans Zimmer.

sherlock

 

Comme je vous le disais au début, cette série a, pour moi, un petit bémol. Mais vraiment petit je vous rassure : le générique. Alors que l’on pourrait s’attendre à un générique ayant un effet “Wahou”, je trouve que ce n’est pas vraiment le cas. Attention, loin de moi l’idée de dire qu’il n’est pas bien, bien au contraire. Cependant, il manque d’un petit “je ne sais quoi”. Comparé au reste de la série, il semble en peu en dessous, un peu plus classique à mon goût. Mais peut-être que j’en attendais trop ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *