Poldark saison 3
S01E04 : Les coups de coeur

Rêvons un peu avec Poldark

Décidément, ces derniers temps j’ai pas mal de coups de cœur séries. Entre The Handmaid’s Tale, Peaky Blinders, sans parler d’Outlander, ils s’enchainent. Le dernier en date : Poldark. Cette série anglaise a débarqué sur Netflix il y a peu (la 3ème saison est arrivée en septembre). Avant même de la commencer je me doutais qu’elle pourrait me plaire. En règle générale j’aime beaucoup les séries anglaises, les séries d’époque ou encore celles où l’on peut voir de magnifiques paysages. Poldark combine ces trois éléments. Après moutles semaines d’hésitation, j’ai enfin cliqué sur play. J’ai été conquise dès les 15 premières minutes.

Des personnages attachants, une bonne réalisation, des paysages magnifiques, une histoire à la Cendrillon, le tout dans un contexte historique… Le coup de cœur. Pour tout dire, j’ai commencé la série un jeudi et terminé la saison 1 le samedi. Du vrai Binge Watching qui est loin d’être terminé. Je profite de l’absence de l’Homme pour y passer mes soirées…

Bien que j’adore Poldark, je ne la recommanderais certainement pas à tout le monde. Je pense que ceux qui aiment les séries d’aventure ou d’action seront déçus et n’apprécieront pas le scénario de cette série britannique. Je la conseille tout particulièrement aux amateurs d’Orgueils et préjugés ou encore aux amateurs d’Outlander. Si c’est votre cas et que vous n’avez pas encore sauté le pas : foncez !

 

 

Résumé

L’histoire se déroule en Angleterre, plus précisément dans les Cornouailles, vers la fin du 18ème siècle. Ross Poldark revient de la guerre d’Indépendance américaine pour retrouver sa bien-aimée. Il ne trouve alors qu’un monde en ruine : son père est mort, la mine familiale fermée et sa compagne s’est engagée à épouser son cousin. Heureusement pour Poldark, rien n’est perdu…

 

Pourquoi regarder Poldark ?

Pour les paysages

Les images sont vraiment magnifiques. Le paysage est un personnage à part entière de la série et y tient un rôle capital. Pour ceux qui me connaissent, ce ne sera pas une surprise : j’adore ma région et vivre loin d’elle (tout est relatif je suis d’accord) est parfois pesant. La série se déroule en Cornouailles, une région anglaise très proche de la Bretagne et donc également proche en termes de paysages. Ils sont mis en avant dans la série et ce à plusieurs moments. Les plages, la mer, la lande, tout est particulièrement présent. Pour ceux qui, comme moi, sont très attachés à la mer, vous la trouverez omniprésente dans cette série. Calme, puissante, mouvementée, elle fait partie intégrante des épisodes et reflète les émotions des personnages. Les images sont vraiment magnifiques et appellent au voyage. Certes, je ne suis pas objective quant à la présence de l’eau mais pour moi c’est un gros avantage à cette série.

Ross Poldark saison 4

Pour les personnages

J’ai réellement un coup de cœur pour le personnage de Demelza. Pour ne rien vous cacher j’ai mis un certain temps avant de pouvoir bien retenir son prénom. C’est un personnage intéressant et très fortement attachant. Touchante, sensible et prévenante, elle n’en est pas moins combative et courageuse. Son personnage met beaucoup en avant le jugement que l’on peut sentir de la part de membres d’une société à laquelle on n’appartient pas. Bref c’est un personnage complexe et probablement celui auquel je tiens le plus. De plus, sa relation avec la douce Verity Poldark est très prenante. Leur amitié est touchante et sincère. Elles vivent toutes les deux des histoires d’amour bien particulières. Elles sont toutes les deux rejetées par la société (ou du moins elles ont du mal à y être acceptées) et s’opposent au jugement de leurs paires. En revanche, je ne suis pas particulièrement fan du personnage d’Elizabeth que je trouve pour le moment assez lisse. Je n’en suis qu’au milieu de la seconde saison (n’ayant pas résisté à vous fournir déjà mon avis sur la série) et donc, avec un peu de chance son personnage va évoluer positivement et devenir plus intéressant.

J’aime également le personnage de Ross. J’aime son caractère de chien mal léché et son fort caractère qui n’en est pas moins touchant et affectueux. On aime détester George Warleggan et sa famille. Pour ma part je déteste Francis Poldark, notamment dans la première saison. Enfin non, je ne le déteste pas, mais son personnage m’horripile. Il contribue pleinement à l’intrigue pour le moment mais voilà, son insouciance, ses humeurs, son laisser-aller sont particulièrement énervant.

Pour les acteurs

Pour être tout à fait franche, j’allais vous dire qu’Aidan Turner n’était pas forcément toujours convainquant dans son rôle. A vrai dire, je ne suis plus tout à fait d’accord avec moi-même. Je pense qu’il apporte à ce personnage ce côté torturé qui peut parfois sembler un manque de jeu. Mon personnage favori étant Demelza il va sans dire que j’adore l’interprétation qu’en fait Eleanor Tomlinson. Son jeu est très bon et son sourire à tomber. Par ailleurs, si le minois légèrement boudeur d’Aidan Turner vous dit quelque chose c’est que son visage ne vous est peut-être pas inconnu. Outre plusieurs rôles dans des petites productions anglaises, il a joué le rôle de Kili dans la trilogie du Hobbit.

Poldark saison 1

Pour la réalisation

La réalisation de la série est vraiment léchée. Les décors, les costumes ou encore les plans contribuent au scénario et donnent à Poldark une dimension bien particulière. Les décors sont principalement constitués des paysages de Cornouailles. Les autres décors que l’on voit sont la mine de Poldark, le manoir de Francis et Elisabeth ou encore la maison de Ross. Les costumes quant à eux sont assez simples pour la plupart mais magnifiques.

La beauté de la série tient également aux plans qui sont magnifiques. Contemplatifs mais pas ennuyeux, ils révèlent non seulement la beauté du paysage mais réussissent à mettre en avant les émotions des protagonistes.

Pour la musique

La musique accompagne chaque épisode, elle est très présente. Majoritairement composés de violon, les thèmes de la série ajoutent un aspect romantique non négligeable à Poldark et notamment aux plans statiques et contemplatifs. Eleanor Tomlinson (Demelza), chante magnifiquement bien et nous gratifie de plusieurs chants au long de la série. Son interprétation de Medhel an Gwyns dans le dernier épisode de la saison 1 de Poldark est tout simplement magnifique.

Poldark série Netflix

Pour le scénario

Le scénario met en avant les émotions, ce qui est un bon point pour ceux qui n’aiment pas les séries d’actions (ou qui aiment les deux styles). La série est tout de même basée (selon moi) sur une histoire de Cendrillon qui, clairement, fait renaitre en nous un sentiment de prince charmant. Alors que, soyons clair, Ross Poldark est autant un prince charmant que le mec que l’on croise dans la rue. Autant dire pas vraiment. Mais pour autant on en rêve. J’en rêve du  moins, après, c’est à vous de me le dire…

De plus, Poldark met en avant (de façon romancée évidemment) la société de l’époque et notamment le clivage entre une population très aisée et de l’autre une population très défavorisée. Dans cette société extrêmement clivée où les inégalités font rage et où la justice est arbitraire et contrôlée par l’argent il est bon de voir quelqu’un aller contre ce système. Je vous le donne dans le mile : Ross Poldark.

 

Le point négatif

Le manque de crédibilité de certaines scènes

Ils sont très peu nombreux et d’ailleurs je n’en ai qu’un en tête : le manque de crédibilité de certaines actions. En effet, comme je vous l’ai dit précédemment, Poldark est aussi une histoire de Cendrillon qui, même si elle est romantique à souhait n’en est pas moins pas crédible. De même, des acquittements trop faciles ou certaines actions semblent aussi bien trop édulcorées. Bien évidemment, il s’agit d’une histoire romancée, il ne faut tout simplement pas l’oublier et ces points non crédibles vous sembleront couler de source.

 

Après avoir écrit ce long pavé (merci d’avoir tout lu), je ne peux vous donner qu’un seul conseil : pitié ne la regardez pas en français, vous perdrez tout le charme des accents des acteurs. Bon visionnage !

 

1 Commentaire

  1. Ça m’intrigue tout ça ! J’en ai entendu parler plusieurs fois mais j’ai jamais été motivée pour la commencer, je vais peut être me lancer du coup 😀 et évidemment en VO, de toute façon c’est un blasphème le doublage FR pour à peu près toutes les séries du monde ahah (les accents écossais et français d’Outlander, rien que pour ça <3 et le narrateur de Jane the virgin aussi dans le genre accent qu'il ne faut pas rater !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *